TÉLÉCHARGER NOUS LES DIEUX BERNARD WERBER GRATUIT

En effet l’auteur fait de nombreuses références sur la vie passée de ses personnages et il me semble important de comprendre tout le cheminement qui les a mené jusque là avant de lire cette histoire. Exit – Tome 01 – ePub. De part et d’autre, collines et vallées sont constellées d’édifices monumentaux probablement conçus par des titans. Le Mystère du chiffre – ePub Extrait du recueil: Un autre titre avait été un temps envisagé — L’Île des sortilèges — avant d’être abandonné.

Nom: nous les dieux bernard werber
Format: Fichier D’archive
Système d’exploitation: Windows, Mac, Android, iOS
Licence: Usage Personnel Seulement
Taille: 62.4 MBytes

Prime Now Livraison en 1 heure sur des milliers de produits. Faire intervenir un tas de personnalités disparues aussi diverses que variées telles Marylin, Bernard Pallissy , Marie Curie et les faire côtoyer les dieux grecs Un auteur classique du genre à découvrir ou à redécouvrir. Livre de Bernard Werber Roman Quelque part, loin, très loin, se trouve une île que ses habitants appellent Aeden. La sélection de nos libraires. Quelque part, loin, très loin, se trouve une île que ses habitants appellent Aeden. Des jeunes gens et des jeunes femmes portent comme moi une toge blanche; probablement des élèves dieux.

Les cookies assurent le bon fonctionnement de Babelio. Accueil Mes livres Ajouter des livres. Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures connexion avec. Cycle des Dieux, tome 1: L’Ile des sortilèges infos Critiques 70 Citations 52 Forum. Ajouter à mes livres Lire un extrait. Quelque part, loin, très loin, se trouve une île wegber ses habitants appellent Aeden. Là, perchée sur un haut plateau, une ville: Acheter dieuz livre sur.

Critiques, Analyses et Avis 70 Voir plus Ajouter une critique. Signaler ce contenu Voir la page de la critique. Voilà le premier tome de la trilogie des Dieux. Cette histoire est la suite des aventures de Michael Pinson, le personnage que l’on découvre dans Les thanatonautes et ensuite dans L’empire des anges. Après avoir vécu sa vie d’humain et après avoir accompli sa mission d’ange, le voilà en Dieuz à l’école des Dieux. Werber nous fait découvrir un monde fantastique peuplé de créatures, de Dieux et déesses de la mythologie grecque.

Nous, les dieux – L’Express

Nous suivons le quotidien de Michael et de ses anciens amis, dans ce monde mystérieux où ils vont devoir suivre leur formation d’élève Dieu malgré eux. J’ai aimé le fait que l’auteur prenne des Wedber grecs pour professeurs.

J’ai également aimé le fait que l’auteur intègre à son histoire des personnes qui ont existé comme Marilyn MonroeJoseph Proudhon, Gustave EiffelMata Hari et bien d’autres. C’est assez marrant nernard voir qu’il a développé leurs répliques et leurs idées en restant fidèle à leur vraie manière de penser.

Le suspense reste entier puisque certains élèves Dieux sont mystérieusement assassinés. Et il y a aussi cette mystérieuse montagne au loin semble tenir un secret La structure du roman reste quant à elle bien fidèle à l’auteur: Je trouve qu’ainsi la lecture est beaucoup plus rythmée. Pour conclure, j’ai aimé ce roman qui se termine bien évidemment avec une pointe de mystère puisque deux autres romans suivent. On en apprend beaucoup sur la mythologie grecque.

Par contre, je conseillerai de lire en premier lieu Les thanatonautespuis L’empire des anges avant de s’attaquer à cette trilogie. En effet l’auteur fait de nombreuses références sur la vie passée de ses personnages et il me semble important de comprendre tout le cheminement qui les a mené jusque là avant de lire cette histoire.

Est ce qu’il vous est déjà arrivé que l’on vous prête un livre et que bien que vous êtes quasiment certain e de ne pas aimer, vous n’osez dire à la personne que « Non, merci,je ne pense pas que je vais apprécier « ? Je me suis trouvée face à cette situation lorsqu’une collègue, pleine de bons sentiments et sachant que j’aime bien lire, m’a ramené une trilogie intitulée Les Dieux.

Comme j’apprécie beaucoup cette collègue et que après tout, je n’avait jamais rien lu de cet auteur, je n’ai rien dit Donc je me suis lancée dans la lecture du premier tome de cette trilogie. Je connaissais l’auteur de nom, principalement pour avoir écrit Les fourmismais j’avoue ne jamais avoir été tentée de lire ce livre, je ne sais pas trop pourquoi.

Ici, je me suis retrouvée dans une sorte de Poudlar pour élèves-dieux à la sauce mythologie grecque. D’abord un rien intriguée, et amusée par l’histoire je me suis laissée prendre au jeu une petite centaine de pages Mais très vite, je me suis lassée du style de l’auteur qui ne me convient pas vraiment et de cette histoire qui finalement, ne m’interresse pas plus que cela.

  TÉLÉCHARGER ZAHO CONTAGIEUSE REEDITION GRATUIT

Faire intervenir un tas de personnalités disparues aussi diverses que variées telles Marylin, Bernard PallissyMarie Curie et les faire côtoyer les dieux grecs Pourtant, je pense être ouverte à quasi tous les genres de lectures, mais la, la magie n’a pas fonctionné du tout.

Je ne me lancerai pas dans la lecture de la suite de ce premier tome et je rendrai les trois bouquins à ma collègue en lui disant que cette lecture a été très édifiante et que j’ai bien aimé réviser mes connaissances en mythologie La prochaine fois qu’elle voudra me prêter un livre dont je ne connais pas l’auteur, il faudra que je lui rappelle avec mon plus beau sourire que j’ai déjà une PAL monstrueuse et que c’est super gentil à elle Et puis c’est tout Un bon livre au scénario original.

Ce n’est pas tous les jours qu’un auteur se propose de se mettre à la place des Dieux pour voir comment ils pensent et quelles sont leurs relations avec les hommes. Le sujet ne pouvait donc qu’être intéressant même s’il est difficile et long à traiter. Mais Werber y parvient mêlant avec habileté sérieux grâce à la dimensions didactique de ce roman et fantaisie grâce à la truculence des péripéties et les réactions des personnages. Le réel avec le rappel de l’Histoire des hommes et l’intervention de personnages historiques est aussi associée à l’imaginaire collectif avec la mythologie grecque et le défilé de ses créatures exotiques.

Comment la vie se crée, les espèces se sélectionnent, les tribus se rassemblent ou s’entretuent et les cités se développent et s’organisent sont autant de sujets abordés dans ce tome. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que Werber respecte assez l’histoire des civilisations sauf qu’il y ajoute une touche personnelle: L’ensemble offre donc un scénario très riche et une vision quasi panoramique sur le cours de la vie.

C’est une réussite sauf la fin qui est, à mes yeux, complètement baclée et hasardeuse. On voit que Werber ne savait pas comment finir cette histoire trop dense pour nous préparer à la suite.

Cycle des Dieux, tome 1 : Nous, les dieux : L’Ile des sortilèges – Babelio

On s’attendait aussi à ce qu’il nous livre, au moins, une réponse aux questions qui ne cessent de se poser et il n’en est rien. C’est dommage car c’est une fin des plus frustrantes.

Avant la lecture de cet ouvrage, Bernard Werber m’était totalement inconnu. Ce qui a fait que j’ai plongé dans son univers a été l’utilisation de la mythologie grecque d’une manière plutôt originale. Une île mystérieuse où les dieux enseignent leur savoir c’est déjà quelque chose. Ce tome est la suite de L’Empire des Angeset pour être honnête à l’époque de ma lecture, je l’ignorais totalement mais ça ne m’a absolument pas empêché d’aimer cet univers à part où mythes, légendes, personnages célèbres se retrouvent devant des personnages un peu plus commun tel que Michael Pinson.

Non seulement j’ai fait la connaissance de ce dernier dans cet ouvrage mais j’ai aimé la façon dont Bernard Werber à présenté ses autres personnages et ce que ce soit du côté des dieux avec notamment Aphrodite ou du côté des élèves où l’on retrouve des figures emblématiques de notre Histoire telles que Marilyn MonroeMata Hari, Proudhon et bien d’autres encore.

Mais « Nous, les Dieux » ce n’est pas seulement un casting aussi surprenant que diversifié, c’est également une histoire prenante: Sa quête de connaissance est là, insatiable et elle nous entraîne vers des révélations toujours passionnante. Les cours sont l’occasion entre autre de voir comment les dieux s’occupent chacun de leur peuple, les stratégies, les motivations qui au fond permettent d’analyser, d’avoir un regard un peu plus externe sur notre propre monde et nos comportements.

nous les dieux bernard werber

Enfin, un déicide frappe la promotion, commettant régulièrement des crimes et donnant ainsi à Michael Pinson et ses compagnons l’occasion de résoudre un mystère de plus. Un livre vraiment passionnant, que l’on ai lu les deux livres précédents ou non, en fin de compte l’histoire est tout à fait accessible tout comme le style m’a foi très simple mais efficace.

  TÉLÉCHARGER ISIS PROTEUS 7.10 GRATUIT GRATUITEMENT

Ca restera un de mes plus agréables souvenir de lecture. J’ai découvert l’auteur grâce à cet ouvrage et je ne le regrette pas. Je le conseille vivement à tous ceux qui n’ont pas encore tenté l’expérience. Dès que j’ai commencé ce premier tome, j’étais assez sceptique car cette trilogie me semblait beaucoup plus axée sur la mythologie que le Cycle des Anges, selon mes souvenirs.

Toutefois, malgré que je ne sois pas une grande passionnée de mythologie, je me suis régalée! J’ai suivi avec beaucoup d’intérêt l’initiation de Michael Pinson et de ses amis à devenir des dieux. D’abord arrivé sur cette île sans trop savoir pourquoi ni même comment cela se fait-il qu’il a réintégré un corps d’humain après avoir été un ange, Michael découvre bien vite qu’il va apprendre à devenir un Dieu.

Malheureusement, la promotion d’élèves dieux est très importante. J’apprécie beaucoup ces références à notre monde réel, cela nous plonge encore plus dans l’histoire et nous rend l’histoire d’autant plus crédible.

Bien vite, apparaît le déicide, c’est-à-dire celui qui tue les dieux. Et le suspense grandit à mesure que d’autres élèves sont assassinés. Cette trame policière est vraiment très bien pensée, je trouve. Enfin, les élèves doivent participer à des cours pour apprendre à devenir de bons dieux. Chaque jour, ils ont un cours avec un nouveau dieu qui leur apprend toujours une chose supérieure à l’autre. Car avant de savoir gérer un monde, il faut d’abord pouvoir le créer ainsi que les végétaux, les animaux et les humains qui le constituent.

C’est une vraie formation étape par étape. J’ai littéralement adoré cet apprentissage. L’histoire nous est racontée par Michael Pinson et nous découvrons en même temps que lui comment devenir un dieu. C’est captivant et vraiment intéressant. J’avais vraiment l’impression d’être aux côtés de notre héros.

Surtout qu’en plus de suivre leurs cours, nous suivons également Michael Pinson et ses amis partir à la découverte du mystère que cache cette île.

nous les dieux bernard werber

Car sur cette île se trouve une montagne dont on ne distingue pas le haut et de laquelle une lumière est émise. Les questions naissent donc. Nous nous demandons ce qu’il y a là-haut mais aussi pourquoi tout semble déjà connu et écrit à l’avance. Ce npus est donc rempli de mystères qui nous poussent à continuer notre lecture pour en savoir plus.

Nous les dieux

Enfin, en plus d’avoir été heureuse de retrouver Michael Pinson et ses amis auxquels on ne peut que s’attacher, d’autant plus si on a lu le Cycle des Anges avant, je me suis attachée aux nouveaux personnages. Je me suis vraiment attachée aux hommes-dauphins, le peuple que notre héros doit gérer sur la Terre que lui-même et ses compatriotes ont créée.

En plus de suivre l’apprentissage des élèves dieux, nous suivons donc également l’apprentissage des peuples de nos élèves dieux qui évoluent petit à petit, grandissent et font ainsi les grandes découvertes qui ont façonné l’histoire: Personnellement, ils me sont apparus comme des bébés que les dieux doivent tenir par la main pour leur éviter trop d’erreurs. C’est donc un premier tome avec énormément de mystères que j’ai aimé lire pour découvrir et l’apprentissage des élèves dieux et l’apprentissage de leurs peuples.

nous les dieux bernard werber

Je me suis régalée donc, et vais de ce pas attaquer le deuxième tome! Citations et extraits 52 Voir plus Ajouter une citation.

Nous, les dieux

Signaler ce berrnard Voir la page de la citation. Très peu d’hommes savent se forger une opinion par eux-mêmes. Aussi répètent-ils ce que leur ont dit leurs parents, puis leurs professeurs et enfin ce qu’ils ont entendu aux informations du soir, et ils finissent par se convaincre qu’il s’agit là de leur opinion personnelle, diuex point de la défendre ardemment face à d’éventuels contradicteurs.

Il suffirait pourtant qu’ils tentent d’observer par eux-mêmes, de penser par eux-mêmes et ils découvriraient le monde tel qu’il est et non pas comme on les conditionne à le voir.

Une simple feuille, et elle agit sur l’organisme humain en son entier.